Get Adobe Flash player
tel: 05.90.69.85.75
Inscrivez vous à la newsletter!!!

Une Destination, un Avenir, une Myriade de talents, ....

Carte de la Guadeloupe

Une découverte...

 

 

Culture

La Guadeloupe est au carrefour de tous les métissages, de tous les continents, elle est par excellence un foisonnement de cultures imbriquées les unes dans les autres qui donne une essence et une seule toutefois consciente des apports de sa diversité culturelle.

 

En Guadeloupe, la population renoue avec ces traditions oubliées, réduites à peaux de chagrin. En effet la prise de conscience de leur identité fait resurgir les traditions mises sous cape, tel le lewoz, les manifestations extrafamiliales pour chanter les cantiques de noël. Pour les peuples conscients de leur indianité, le marriamman du nom de la déesse, reprend des lettres de noblesses car tout comme le lewoz, ces modèles de convivialité créent du lien social et participent grandement à la cohésion de tout un peuple.

 

Le carnaval, lieu et expression naguère des toutes les oppressions, le carnaval guadeloupéen s’est structuré pour  non seulement faire participé tout un chacun à la mémoire culturelle du pays, mais surtout c’est le moyen idéal pour faire coïncider des strates de ladite population, le carnaval qui se veut liant et lien a vocation à ne plus se distendre après la mort du Roi Vaval, les instruments ancestraux tels que la conque de lambi, le tamtam sont autant d’ingrédients donnant de la saveur aux rythmes chaloupés.  Ces festivités répondent en écho au calendrier liturgique catholique puisque les sorties carnavalesques sont planifiées en fonction de celui-ci et que la mis à feu de la dépouille du mannequin Vaval sonne le glas de la période de fête et annonce de facto les 40 jours de carême cher à la population largement catholique.

 

Commémoration

Date

Nom

Remarques

27 mai 1848

Abolition de l’esclavage

Dans le département de Guadeloupe uniquement.

Quelques dates importantes :

1493 : Le 4 novembre, Christophe COLOMB jette l'encre devant Karukera, l'île aux belles eaux, et la baptise "Guadeloupe".
1936-1938 : Félix Eboué, est nommé gouverneur des colonies 
1940-1943 : La Guadeloupe est soumise au pouvoir autoritaire d'un haut commissaire du gouvernement de Vichy, l'amiral Sorin.
1946 : Les Antilles deviennent des départements Français par la loi du 19 mars 1946. La Guadeloupe devient un département français d'Outre-Mer (DOM)

1958 : Par référendum, les Guadeloupéens choisissent l'intégration à la communauté française plutôt que l'indépendance.
1974 : Loi sur la régionalisation. La Guadeloupe devient une Région
1976 : Éruption de la Soufrière

1983 : Création du conseil régional de la Guadeloupe.
1989 : Le cyclone HUGO ravage la Guadeloupe

 

 

Musique

Le Gwo-ka dont l’acte de naissance est le 18eme siècle , tire son expression dans les luttes des esclaves, seul moyen avec le créole, de communication efficace pour dépeindre leur douleur. Les soirées « lewoz », où musiciens, les « tambouyé », chanteurs, les « répondè » et danseurs remettent à l’honneur des assonances ancestrales.

 

 
Evénements
Kalenda ! 1.5
Sondage
Le visuel du site vous satisfait ?
 
L’idée générale vous semble répondre à vos attentes:
 
Flux RSS